• Le Bonheur

    Le Bonheur. 

    Le Bonheur

     Le bonheur ne se trouve pas avec beaucoup d’effort et de volonté, mais réside là,

    dans la détente et l’abandon.

    Ne t’inquiète pas, il n’y a rien à faire.

    Tout ce qui s’élève dans l’esprit n’a aucune importance, parce que n’a aucune réalité.

    Ne t’y attache pas, ne te juge pas. Laisse le jeu se faire tout seul, s’élever et retomber, sans rien changer, et tout s’évanouit et commence à nouveau sans cesse.

    Seule cette recherche du bonheur nous empêche de la voir.

    C’est comme un arc-en-ciel qu’on poursuit sans jamais le rattraper :

    Parce qu’il n’existe pas, qu’il a toujours été là, et t’accompagne à chaque instant.

    Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises ;

    elles sont comme des arcs-en-ciel.

    A vouloir l’insaisissable, on s’épuise en vain.

    Dés lors qu’on relâche cette saisie, l’espace est là, ouvert, hospitalier et confortable.

    Alors profites en. Tout est à toi, déjà. Ne cherche plus.

    Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l’éléphant qui est tranquillement à la maison.

    Rien à faire. Rien à forcer, rien à vouloir.

    Et tout se fait tout seul.

     

    Guendune Rinpotché (1918-1997)

      

      


      

    10 conseils pour un Bonheur et un épanouissement durable

    par Pascal Brihaye

     

    1.Allez à l’essentiel

    Définissez vos priorités, repérez les plus importantes et tentez de les résoudre, en évitant de se perdre dans les détails qui dispersent. Remettez à plus tard ce qui est secondaire ou moins urgent, ce qui vous laissera plus d’espace à la concentration et à l’efficacité.

     

    2.Réveillez vous comme un chat

    Le chat est un excellent enseignant de relaxation naturelle. Un proverbe Zen dit « le Chat, il est parfois utile de se reposer. » Chaque matin, au réveil, bâillez en ouvrant grand la bouche, puis étirez-vous de tout votre long en souplesse et en douceur. Relâchez, puis levez vous tranquillement. Dans la journée en cas de coup de pompe, et si vous en avez la possibilité, ne manquez pas un instant de vous allongez et de vous laissez plonger dans la torpeur naissante, quelques secondes suffisent à retrouver un état d’éveille claire et serein.

     

    3.Sourire et bienveillance

    Rien de tel que de commencer la journée en s’adressant à soi-même un sourire bienveillant, ou de dire bonjour à la première personne que l’on croise dans la rue. Dans notre mode de communication on utilise souvent un langage agressif et partial, par éducation et réaction d’autodéfense. Communiquer avec bienveillance permet de désamorcer les conflits et d’améliorer notre perception des autres et de nous-mêmes. Cette « positive attitude » nous installe dans un courant beaucoup plus fluide et beaucoup moins stressant.

     

    4.Développez votre créativité

    La créativité nous aide à trouver nos propres repères et à rependre confiance en nous. Lorsque l’on crée on se libère des jugements de soi-même et d’autrui. Seul compte le contact entre l’objet de créativité et nous. Le résultat importe peu. Il se peut même qu’un but recherché nous crispe et nous empêche de libérer tout notre potentiel. Laissez s’exprimer votre inconscient, votre imagination au delà des conventions.   

     

    5.Soyez à l’écoute du plaisir 

    Etre sensuel, c’est être toujours en connexion avec les sens, se laisser aller, en toute simplicité, au flot des émotions qui naissent lorsqu’on touche, sent, entend, goûte et voit. Chacun de nous est détenteur de sa propre sensibilité et de ses propres sensations ; il suffit d’être à l’écoute de son corps. S’entourer de belles choses, regarder des émissions qui nous élève, écouter de la musique, nous offre une meilleur régulation du sommeil et de l’appétit, une augmentation de la créativité et des facultés d’attention. C’est étonnant l’effet apaisant qu’une attitude aussi simple  peut avoir sur le corps et l’esprit. En évitant les plaisirs addictifs, dressez une liste d’une vingtaine de plaisirs simples que vous voudriez vous offrir. Vous en puisez un moins 4 par jours : une balade, un café en terrasse, un film, une grille de mots croisés, un bain, un dîner avec une personne aimée, une séance de sport, un petit déjeuner au lit…quels qu’ils soient, posez vous le temps qu’il faut pour vous investir et en profiter. A table par exemple, traitez vous en invité, posez vos couverts entre chaque bouchées, attardez-vous sur chaque détail : la couleur et la présentation des mets, la texture, le goût, le parfum. Manger en se concentrant sur ses sensations c’est s’offrir une quantité de perceptions agréables qui décuplent la satisfaction et le bien-être.      

     

    6.Agir avec détermination et courage

    Le courage, celui qui nous pousse à assumer des principes ou des valeurs auxquels on croit, est une force motrice qui nous protège de la dépression et contribue à notre bonheur. Le manque de courage, soit par fainéantise ou pour de fausses peurs, nous entraine dans le doute et l’amertume. Même si il nous en coûte, il faut, à un moment donné, avoir le courage de mettre en mouvement avec détermination, une idée ou un projet qui nous tient à cœur. Votre métier vous ennuie ? reconvertissez-vous !

    Vous assistez à une injustice ? Défendez la victime !

    On vous manque de respect ? Rebellez-vous !

     

    7.Pratiquez l’humour

    Une petite phrase spirituelle, un bon mot, une histoire drôle peuvent souvent dédramatiser bien des situations et rendre les relations avec les autres plus simples. C’est toujours bon de voir la vie à travers des lunettes roses ! La pratique de l’autodérision nous aide à lâcher prises dans les moments difficiles et oppressants de notre existence. L’autodérision nous aide à prendre du recul et à relativiser.  

     

    8.Détendez vous, levez le pied

    Le simple fait de ralentir certains gestes de la vie courante embellit le quotidien. Dans notre mode de vie actuel, nous avons tendance à nous laisser emporter pas le courant frénétique de l’activité. Métro, boulot, dodo… et même le dodo devient un objet de stress assujettit à un objectif de performance !

    Dès que l’occasion se présente, et elles sont nombreuses, prenez le temps. Ne bâclez pas vos actions, prenez le temps d’observer, de comprendre et d’évoluer.  Levez le pieds et recentrez vous.

     

    9.Demeurez dans l’acceptation

    « Ce qui doit arriver doit arriver» dit le fataliste. Pour résumer, et même si cela parait injuste, nous récoltons toujours ce que nous avons semé. Bonne ou mauvaise expériences, il vous faut bien continuer de vivre et accepter la réalité. Loin d’user de résignation, vous devez prendre ce que la vie vous donne et travailler avec. Il serait utopique, voir dangereux de nier cette réalité. De notre condition sont déterminées des actes qui donnent naissance, à leur tour à un résultat, à un fruit. Nier ce fruit c’est nier cette condition et donc, se nier soi-même. Alors, le cœur léger et armé de patience faisons face, nous avons plus a y gagner qu’a y perdre.  

     

    10.Ordre et sérénité, repos de l’esprit.

    En ce qui concerne la place de l’ordre dans le foyer et ses résonances sur la tranquillité de l’esprit, le Zen et le Fein sui sont unanimes. Un lieu souillé et en désordre incite à la confusion mentale et la nervosité. Alors qu’un lieu propre et bien rangé favorise la sérénité et le repos. Vous y gagnerez en clarté, en stabilité et en efficacité. Il n y pas de désordre dans une caserne de pompier. S’ils doivent intervenir rapidement, ils n’on pas à chercher leur clés de voiture ! Organiser son lieu de vie au jour le jour, est un petit effort qui produit beaucoup de réconfort.     

     

     

      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :